RESTEZ INFORMÉ !
Inscrivez-vous à notre newsletter pour bénéficier
de nos offres exclusives et promotions !
HAPPY WEEKEND : LIVRAISON OFFERTE SUR TOUT LE SITE! pour en profiter!
*Hors films vitres et moustiquaires cadre fixe sur mesure
Stores-discount.com - page d'accueil

Comment lutter efficacement contre les moustiques ?

Le moustique, cet insecte redouté pour ses piqûres, est présent partout dans le monde sauf en Antarctique. Parce qu'il est vecteur de maladies pathogènes à l'homme, il est nécessaire de s'en protéger. Mais comment lutter contre les moustiques ? Quelles sont les méthodes efficaces pour éviter leur prolifération ?

Un moustique, ça pique !

Contrairement à ce que certains pensent, les moustiques ne se nourrissent pas de sang mais de nectar de fleurs et de plantes. Ce sont uniquement les femelles qui piquent. Après avoir été fécondées, elles ont besoin de protéines pour développer leurs œufs. Le sang qu'elles prélèvent chez leurs victimes (chez les oiseaux, les mammifères et en particulier chez l’être humain) leur apporte les protéines dont elles ont besoin.

un moustique sur la peau


C'est avec leur trompe qu'elles pénètrent dans les vaisseaux sanguins et qu'elles prélèvent le sang. En même temps, elles injectent de la salive afin de le fluidifier et de l'empêcher de coaguler dans la trompe. Certaines substances contenues dans la salive rendent la piqûre plus ou moins irritante et provoquent une boursouflure sur la peau. Les virus, dont certaines espèces de moustiques sont porteuses, sont aussi transmis par cette salive.

Un moustique, ça peut tuer !

Les moustiques font partie des animaux les plus dangereux pour l'homme car ils peuvent véhiculer des maladies mortelles. Le moustique ne peut transmettre une maladie que dans le cas où il a déjà piqué une personne porteuse de cette affection. Parmi ces insectes meurtriers, on trouve :

  • L'Aedes Albopictus plus connu sous le nom de moustique tigre.

Il est facilement reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes ainsi qu'à ses ailes noires. C'est une espèce très invasive qui, depuis quelques années, est présente dans le sud de la France.

  • Le moustique anophèle.

Ses ailes sont tachetées de noir et de blanc, il a la particularité de relever son abdomen lorsqu'il est au repos. Les moustiques anophèles se trouvent dans les régions tropicales d'Afrique et d'Asie. Fréquents dans les rizières, ils sont redoutés aussi en Camargue.

  • Le Culex ou moustique domestique.

Il a un abdomen brun annelé et mesure de 5 à 7 mm de long. C'est le moustique commun que nous connaissons tous. Il se plaît dans les eaux chaudes et stagnantes (dans les mares et les fossés). Il est souvent considéré comme étant moins dangereux que le moustique anophèle ou le tigre. Les Culex sont les espèces les plus fréquentes en France métropolitaine.

Le saviez vous ? Le moustique serait l'animal le plus dangereux pour l'homme. (source)

Quelles sont les maladies transmises par les moustiques ?

Le moustique est en effet vecteur de maladies qui peuvent être mortelles comme la malaria, la dengue, le chikungunya et le zika.

  • Le paludisme (ou malaria)

Le paludisme est une maladie transmise d'homme à homme par l'intermédiaire de la piqûre du moustique anophèle. Elle provoque 600 000 décès chaque année. Elle sévit essentiellement dans les zones tropicales et subtropicales du globe. Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe, en cas de paludisme "simple". Mais des complications peuvent apparaître et entraîner la mort chez les patients les plus fragiles.

  • La dengue ou grippe tropicale

C'est une maladie transmise par le moustique tigre. Elle inquiète particulièrement les spécialistes de la santé car elle ne cesse de progresser. Elle touche beaucoup de personnes surtout des enfants dans certains pays asiatiques et d’Amérique latine. Mais elle est aussi, depuis quelques années, présente en Europe. Cela s'explique par les échanges internationaux de plus en plus nombreux et par la capacité d'adaptation du moustique tigre. Généralement bénigne, elle peut évoluer vers une forme sévère, en particulier chez les enfants de moins de 15 ans.

  • Le chikungunya

Cette maladie infectieuse est aussi transmise par le moustique tigre. Les symptômes sont une très forte fièvre, des douleurs articulaires très intenses et parfois invalidantes, des maux de tête, une grande fatigue et parfois une éruption cutanée.

  • Le Zika

Il s'agit d'une maladie due au virus Zika transmis par les moustiques du genre Aedes. Souvent sans gravité, elle peut entraîner des complications chez la femme enceinte.

Comment le moustique repère-t-il sa proie ?

C'est grâce à son odorat qu'il repère sa proie. Il est attiré par les animaux à sang chaud dont l'homme. En effet, lorsque nous respirons, nous rejetons du CO2 et lorsque nous suons, nous rejetons de l'acide lactique et de l'Octénol, des odeurs qui attirent les moustiques. Chaque personne émet une sueur qui lui est propre, c'est pour cela que l'on dit qu'il y a des peaux à moustiques. Les personnes qui viennent de faire du sport, les femmes enceintes, les personnes obèses sont des sujets à risques, de même celles qui ont bu de l’alcool ou qui sont malades, car elles dégagent plus de CO2.
Dire que les moustiques sont attirés par la lumière fait partie des idées reçues. En réalité, il s'agit d'un insecte diurne qui, par conséquent, est plus actif le soir.

Le saviez-vous ? Un moustique peut vous entendre à plus de 10 mètres ! (source)

À quelles heures de la journée et à quelle saison piquent-ils ?

Les moustiques piquent de préférence à certaines heures de la journée. Les Culex attaquent le plus souvent à l’aube et au crépuscule. Les Aedes comme le moustique tigre piquent plutôt de jour. D'autres espèces, plus rares, sont actifs jour et nuit. En général, ils préfèrent une proie qui se tient à l'ombre plutôt qu'au soleil.
Les moustiques communs que l'on trouve partout en France, agissent de février à novembre à l'intérieur des maisons. Les Anophèles que l'on rencontre à la campagne, aux abords des marécages et des eaux stagnantes font de même. En revanche, les moustiques du genre Aedes, comme le moustique tigre piquent le jour, de mai à novembre et se montrent plus virulents à l’aube et au crépuscule. La lumière n'a aucune incidence sur leur agressivité.

Comment lutter contre les moustiques sans produits chimiques ?

Empêcher leur prolifération

La priorité numéro 1 est d'éliminer les eaux stagnantes car les moustiques y trouvent des conditions idéales pour pondre leurs oeufs. Il ne faut pas laisser pas d'eau dans les soucoupes des pots de fleurs, dans les bidons ou autres récipients. Il faut nettoyer les gouttières et mettre une couche de billes de polystyrène à la surface des citernes de récupération d'eau de pluie (si elles ne sont pas couvertes).

Ne pas laisser rentrer les moustiques

Pour éviter que les moustiques entrent dans la maison, il est conseillé d'installer une moustiquaire sur les encadrements des fenêtres, que ce soit sur une fenetre ou sur une porte fenetre et baie vitrée, surtout le soir, au moment où les insectes indésirables attaquent le plus. On peut aussi, dans les pays à risques, en poser une autour des lits. Protéger les bébés dans leur landau à l'aide d'une moustiquaire est indispensable en été.

une moustiquaire enroulable installée sur une fenetre

Mettre des plantes à pouvoir répulsif

Les plantes parfumées à la citronnelle sont les plus efficaces pour éloigner les moustiques. D’autres plantes à forte odeur ont un pouvoir répulsif. C'est le cas de la verveine et de la mélisse au feuillage citronné, des géraniums odorants et de beaucoup d'herbes aromatiques.

Utiliser des huiles essentielles

Parmi les méthodes naturelles pour faire fuir les moustiques, on trouve les huiles essentielles. Mais attention, en présence de femmes enceintes et d'enfants de moins de 2 ans, il est déconseillé de les utiliser. Il faut alors demander l'avis du médecin. Ce sont des extraits liquides de plantes aromatiques fortement concentrés. On peut citer l'huile essentielle de citronnelle de Java reconnue pour son efficacité dans la lutte contre ces insectes piqueurs.

Choisir les bons vêtements

Si la température le permet, il vaut mieux porter des vêtements larges et épais pour ne pas que la trompe des moustiques puissent traverser le tissu. Il faut couvrir le plus possible les zones du corps (bras, jambes) et ne pas porter des couleurs foncées et brillantes qui les attirent.

D'autres solutions pour éloigner les moustiques

Installer des prises antimoustiques

Les prises électriques antimoustiques diffusent des principes actifs dans l'air qui chassent les insectes. On les branche dans les chambres ou dans le salon là où les moustiques viennent généralement piquer. Même si elles ont une certaine efficacité, il ne faut pas en abuser car les plaquettes sont imbibées de pesticides qui peuvent être dangereux pour la santé et l'environnement.

Vaporiser des répulsifs

Les répulsifs au DEET sont recommandés en zones tropicales. Ces sprays sont très efficaces. Mais ils contiennent un principe actif qui peut être nocif pour les jeunes enfants et les femmes enceintes. Ces personnes fragiles ne doivent pas l'utiliser dans les zones tempérées mais dans les zones à risques élevés de dengue, de chikungunya ou de paludisme (dans les DOM-TOM par exemple), il est fortement conseillé. L'lcaridine, l’IR 35/35 (pour les femmes enceintes) et le Citrodiol sont d'autres molécules présentes dans ces sprays.

Tester les ultrasons, les bracelets et les applications sur smartphone

L'efficacité de ces méthodes n'est pas prouvée. Il vaut mieux éviter d'acheter ces gadgets pour ne pas faire de dépenses inutiles.

Construire une piège à moustiques maison

Ces pièges ne s'utilisent qu'en extérieur. Le principe est d'attirer les moustiques en diffusant du CO2 ou de l'Octénol et de les aspirer dans un filet. Certains fonctionnent au gaz mais on peut aussi les fabriquer soi-même.

Manger des aliments contenant de la vitamine B1

La vitamine B1 (thiamine) est présente, entre autres, dans les aliments comme la levure de bière, les graines de tournesol, les germes de blé et de soja. On dit que, lorsqu'il en a suffisamment dans son organisme, l'homme dégage une odeur de levure sensée repousser les moustiques. Lorsqu'ils la sentent, ils fuient. Cela reste à vérifier !

Comment soigner les piqûres de moustique ?

Pour apaiser et calmer les démangeaisons dues aux piqûres de moustiques, on peut utiliser :

  • de l’eau et du savon de Marseille.
  • de l'eau chaude ou à l'inverse un glaçon.
  • du bicarbonate de soude dilué avec de l’eau.
  • des compresses alcoolisées (alcool modifié à 70°).
  • des feuilles de plantain ou d'ortie que l'on malaxe pour en extraire les sucs et que l'on frotte sur la peau.
  • des huiles essentielles comme l’eucalyptus et la menthe poivrée. Quelques gouttes suffisent.
  • du gel d’Aloe Vera aux pouvoirs cicatrisant, adoucissant et hydratant.
  • de la pommade antihistaminique très efficace car elle bloque les effets de l’histamine responsable de l'inflammation.
  • des pommades à base de corticostéroïdes très efficaces pour diminuer les démangeaisons et le gonflement.
  • des granules homéopathiques (demander conseil à votre pharmacien).
  • du déodorant en spray ou à bille pour calmer la démangeaison si vous n'avez rien d'autre sous la main.

Il ne faut pas gratter la piqûre de moustique car on peut aller jusqu'à l'infection.

Les piqûres des femelles hématophages contaminent des milliers de personnes dans le monde. Avec le réchauffement climatique, les zones de prolifération de ces insectes ont tendance à s'étendre géographiquement, d'où l'importance de supprimer au maximum les lieux où ils peuvent se reproduire.